Hervé Buisson est le second candidat à tenter d’inscrire son nom au palmarès de la Confrérie des 7 Majeurs. Ses « références » en font un solide prétendant qui ne manquera pas de trouver sur ce défi cyclomontagnard de 360 km un terrain propice à l’expression de ses qualités de grimpeurs. L’enchaînement de ces 7 cols de légende que sont Vars, Izoard, Agnel, Sampeyre, Fauniera, la Lombarde et la Bonette, en moins de 24 heures lui ouvrira les portes du cercle envié des Grands Maîtres de la Confrérie des 7 Majeurs.

Hervé, tu fais partie des premier candidat à tenter d’inscrire ton nom au palmarès de la Confrérie des 7 Majeurs. Qu’est-ce qui t’as amené à vouloir relever ce défi cyclomontagnard ?

Hervé Buisson : Les grands horizons m’ont toujours fascinés et attirés. Je tourne les pédales depuis l’âge de huit ans et les longs parcours ont toujours rythmés mes sorties… A l’âge de 11 ans je m’élançais sur le fameux brevet de la montagne de Reims 160km effectué en 10h et depuis à pied en bateau ou en vélo il faut que j’aille voir ce qui se passe de l’autre côté en passant par les sommets ! C’est également le moment privilégié de partager ces aventures un peu hors normes car ces défis se planifient et s’organisent, mobilisant ainsi bon nombre de passionnés de belles aventures qui soutiennent également des organisations caritatives et des associations, un vrai moteur social… alors en avant toute !

As-tu déjà réalisé un parcours avec une telle difficulté ?

Hervé Buisson: Oui ou presque. J’ai notamment effectué cet automne 2 bicinglettes (double enchaînement de la grimpée du Ventoux par les 3 faces) en une semaine. une partagée en moins de 20h et la seconde en moins de 16h .
J’affectionne tout particulièrement le Géant de Provence pour les conditions rencontrées, j’y suis très souvent pour m’y entraîner et c’est aussi une formidable occasion de partager nos efforts avec d’autres cyclistes tout autant passionnés…

Connais-tu déjà les 7 cols au programme ?

Hervé Buisson : Certains mais pas tous. C’est aussi justement ce qui me motive de partir à leur découverte…

As-tu fixé la date à laquelle tu envisages de tenter cette aventure ? D’où prévois-tu de partir et dans quel sens effectueras-tu le parcours ?

Hervé Buisson : Je prévois de partir de Jausiers dans le courant de la première quinzaine de juin en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre avec Vars comme premier col. Au niveau braquet, je prévois 36×29 et j’espère bien boucler cette belle aventure humaine et sportive en moins de 24 heures. Je suis déjà impatient de m’élancer !

Il ne reste plus qu’à souhaiter bon courage et bonne route à Hervé. Rendez-vous en juin prochain pour suivre sa tentative.

Crédit photo : Mickaël Gagne