Quand on aime on ne compte pas ! Depuis sa première conquête du titre de Grand Maître de la Confrérie des 7 Majeurs, Hervé Buisson éprouve une attirance irrésistible pour ce défi haut en couleurs autour du Mont Viso entre France et Italie.

hb_bonette_2Le 18 juin 2016, au prix d’une incroyable volonté, il devenait le premier cycliste à inscrire son nom au rang de « Grand Maître » de la Confrérie des 7 Majeurs. Parti de Jausiers à la nuit tombante, il n’imaginait sans doute pas qu »il terminerait dans la neige sur les pentes de la Bonette… La montagne est un univers féerique tout en étant impitoyable et imprévisible lorsque la météo s’en mêle. Après avoir passé une grande partie de la journée sous la pluie, dans le brouillard et le froid, Hervé, parfaitement soutenu par Isabelle et son fils parviendra à trouver les ressources nécessaires pour se hisser jusqu’au col de Restefond dans une ambiance hivernale avant de s’engager dans une descente frigorifique pour rallier Jausiers moins de 24 heures après son départ.

Cette expérience hors norme a marqué Hervé tout autant que son épouse et son fils. Depuis, tous les 3 ont les yeux qui pétillent à l’évocation des 7 Majeurs…

A peine en avait-il terminé avec sa première tentative que Hervé parlait déjà de repartir à la conquête de ces 7 cols de légende, en autonomie et dans le sens inverse.

C’est chose faite depuis le 21 août. Tout juste 2 mois après avoir vaillamment vaincu les 7 Majeurs, Hervé Buisson est donc devenu double Grand Maître enchaînant la Bonette, la Lombarde, la Fauniera, Sampeyre, la Lombarde, Agnel, l’Izoard et enfin le col de Vars en moins de 24 heures et sans assistance. Oublié la pluie, le froid et la neige. Cette fois, c’est un franc soleil qui l’aura accompagné tout au long de son second périple.

Jamais 2 sans 3…

Hervé est décidément  insatiable ! Il s’apprête en effet à repartir sur la route des 7 Majeurs en compagnie de son épouse Isabelle. Cette fois ce sera en 2 étapes afin de profiter encore plus du cadre exceptionnel offert par ce périple qui suscite un intérêt grandissant auprès des amateurs de chevauchées cyclomontagnardes. Bonne route à tous les 2.