Francis, tu vas prochainement t’élancer à l’assaut des 7 Majeurs. Qu’est ce qui t’a amené à vouloir relever ce défi cyclomontagnard extrême ?

Depuis que j’ai commencé le vélo j’ai une passion pour la “grimpe”. La solitude, la concentration, la nature, la difficulté et la satisfaction sont mes différentes sources de motivation. Vivant à Genève j’ai la chance de pouvoir passer mon temps dans les alpes. Les cols proposé sont de toute beauté et l’enchaînement est très beau.

image3As-tu déjà réalisé un parcours avec une telle difficulté ?

L’année dernière j’ai fais la cyclosportive en Suisse qui s’appelle l’Alpenbrevet, 5 cols, 276 km et 7100m D+. J’ai adoré passer autant de temps dans les montagnes. Ce fut une magnifique expérience. En mai 2016, j’ai accompli la bicinglée du Mont-Ventoux, et cette été il y aura la Marmotte, l’Etape du tour et l’Alpenchallenge dans les grisons (Suisse). J’espère être prêt pour affronter les 7 majeurs !

Connais-tu déjà les 7 cols au programme ? Peux-tu nous dire quelques mots pour chacun ?

Je connais le col de Vars, la Bonette et l’Izoard car j’ai fais la route des Hautes Alpes. A voir les autres cols durant le Giro j’ai compris que ça allait être un gros dossier. J’ai beaucoup de respect pour tout ces grands cols.

As-tu fixé la date à laquelle tu envisages de tenter cette aventure ? D’où prévois-tu de partir et dans quel sens effectueras-tu le parcours ?

J’ai prévu d’accomplir le défis au début du mois de septembre. Je partirais de Briançon et après, Vars Bonette etc…

image1

Vises-tu le titre de Grand Maître (parcours à réaliser dans un délai de 24 heures) ?

J’étais partis pour mais je dois me faire une raison, je ne bénéficierais d’aucune assistance et j’ai peur d’être franchement dans le dur après le col du Sampeyre. Ainsi je pense le faire en deux jours. Mais qui sait !

Au niveau équipement, que prévois-tu notamment en termes de braquets ?

Mon vélo est en compact ultegra, 50-34 et 11-30, tout carbone avec des roues Mavic Ksyrium slr exalith. Je n’ai jamais du aller plus bas que 28 mais qui sait…

As-tu quelques choses à ajouter, une remarque à formuler ?

C’est un parcours de toute beauté. Côtoyer les plus haut cols de France et d’Italie sera magique. J’envisage cette épreuve avec beaucoup d’humilité et de respect car après tout ce n’est pas moi qui va dépendre de ma réussite, c’est la montagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.