BROGLIA ALAIN

Grade : Maître
Année : Chapitre 5 - 2020
Option : Avec assistance
Localité de départ : ville vieille en queyras
Date et heure de départ : 26.08.2020 - 12:15
Date et heure d'arrivée : 27.08.2020 - 14:10
Lien vers l'activité Strava : https://strava.app.link/DDLEDFPGm9
Photos et heures de passage
Date et heure de passage : 27.08.2020 - 08:55
Date et heure de passage : 27.08.2020 - 13:20
Date et heure de passage : 26.08.2020 - 13:55
Date et heure de passage : 26.08.2020 - 16:45
Date et heure de passage : 26.08.2020 - 20:00
Date et heure de passage : 27.08.2020 - 00:45
Date et heure de passage : 27.08.2020 - 06:00
Impressions
Impressions : CONFRERIES DES 7 MAJEURS :
LE défi en 362 kms pour 10480 de d+.

Voici un petit (trés long) résumé de ce défi realisé avec Edouard Jouve (dit le cabri) et l'appui de la voiture assistance ravito et technique avec Alberto le directeur sportif de l'évènement et Valentina sa coéquipière .
Depuis 2 ans ce défi me trottait dans la tête régulièrement et me rongait le cerveau. Faire 7 cols mytiques des alpes franco-italienne a plus de 2000m d'altitude d'un seul trait .
l'opportunité de le réaliser avec Edouard Jouve , d'Orpierre s'est presentée ce mercredi 25 juillet avec un départ du Queyras a Ville Vieille . Ce lieu de départ nous permettant de faire en sécurité de jour les 2 premiers cols italiens réputés pour un goudron dégradé .
La méteo s'annoncait optimale sans pluie.
Le départ s'est fait a 12h11 précise, l'heure etant importante pour obtenir un "grade " en fonction du temps réalisé pour boucler le défi , a savoir "membre ,maitre ou grand maitre " .
Départ dans la bonne humeur et grand sourire avec le premier col d'Agnel, 21 kms situé a 2744m , avec un beau soleil et des paysages sublimes. 1ere photo souvenir au sommet a 13h54. "Tutti va bene." Descente a bloc sur 25 kms et surprise , je sens une odeur de brulé et je voie des lambeaux de caoutchouc s'echapper du vélo d'Edouard . Les patins n'ont pas résisté a l'echauffement.
"Mamma mia !! , grande problema ", nous dit le directeur sportif Alberto . les patins avant sont " morto ". On interverti avec les patins arrière moins usés et Alberto , démerdard comme seul un italien sait le faire , s'occupe du "problema" et part a Cuneo a 40 kms chercher des patins de secours.
On attaque le 2 eme col , Italien cette fois, le Sampeyre long de 17 kms , alt 2284m , et la montée se fait toujours avec un beau soleil et on admire les paysages alpestres avec l'immense Mont Viso qui nous accompagne . Les pentes a plus de 10% sont régulieres et je maitrise mon cardio a 75% de fcmax pour ne pas se cramer pour la suite . Nous sommes arrivés a 16h46 au 2eme col. Le tempo est bon mais La descente moins bien avec un goudron mal entretenu , des fentes a esquiver , des trous si profond, qui déclenchent même une alarme de chute de mon Garmin sur le telephone d'isa .. l'état du terrain était previsible mais a ce point!! edouard devant gerer l'état des patins de ses freins.
Alberto nous informe que les patins sont trouvés a Cuneo et qu'il nous rejoins a Demonte apres le 3eme col , donc les freins d'edouard doivent tenir une descente de plus . C'est pas gagné !!.
Arrivée a Stroppo ,alt 800m , je vois le panneau col de la Fauniera 2481m soit 1600 de d+ a avaler . Ouch!! .Une petite route ou seul une moto ou petite voiture passe .
Paysage des alpages italiennes avec un Panneau , cote a 20% , ca donne le ton . c'est le "Fuoco". On croise des vaches en pleine nature sur la route avec le sifflement des marmottes qui nous accompagnent , moments magiques et uniques ; je mange quelques framboises sur le bord de la chaussée et rempli ma gourde d'un filet d'eau fraiche qui coule d'un ruisseau, quand on croise a pied dans le dur 2 cyclistes qui tentent le défi et poussent leurs vélos epuisés. Dur dur...
On arrive au sommet a 20h00 ou la stele de Marco Pantani dit "le pirate" gravée dans la roche nous acceuille. Photos et Descente rapide tout en gérant les freins d'edouard , direction Demonte (alt 780m) car la nuit arrive rapidement et nous n'avons pas les lumières . Ouf , il est 21h15 et on y retrouve Alberto et Valentina avec le matos et un stand technique est improvisé pour changer les patins d'edouard sur la place de la ville . Tout cela est accompagné d'une Pizza que "il directtore sportivo" nous a pris . Au top Alberto . on s'equipe de lumieres et pour le froid a venir.
21h45 on repart direction col de la Lombarde pour 23 kms ,alt 2350m soit 1570 de d+ a gravir , dans la nuit profonde , silencieuse et magnifiquement etoilée . Un calme olympien , je n'entend plus que les battements de mon coeur qui m'accompagnent. La Lombarde fait mal aux cuisses . Tout a gauche sur la transmission soit un 34 en plateau et 32 en cassette.
Allez, arrivés a 0h45 et 4eme photo justifiant notre passage. On enchaine rapidemment sur le village d'Isola ou nos lumières assurent parfaitement leurs rôles . Direction la vallée de la Tinée ou nous accompagnent quelques renards et mulots qui traversent subitement la route et nous donnent quelques frayeurs. se présente a 02h50 le col de la Bonnette , plus haute route d'europe pour une arrivée a 2800m . Grosse pression car a 10kms du sommet un vent violent se lève , tantot de face , de profil, de trois quart , nous deroutant completement dans les trajectoires a prendre. 5km/h au compteur , j'arrive a 6hoo au sommet , 30' apres edouard qui du haut de ses 18 ans , tel un cabri , avale tous les cols avec une facilité étonnante .
Avec 40 ans de plus c'est pas la même histoire..
Allez photo rapide d'immortalisation de l'instant prise par Alberto , en short qui "se les gèlent" par 5 degré. on s'habille en mode hiver le jour se levant , les étoiles disparaissent au profit des couleurs arc en ciel du lever de soleil . Moment sublime.
Descente rapide sur Jausiers ou un bon café et chocolat bien chaud nous attendent au bistrot du village . On se requinque tous durant 20' et on repart a l'assaut du col de Vars a 2100m . Les jambes sont la et je peux accompagner " le cabri" pour une montée rapide car le chrono des - de 24h00 semble jouable .
  • Arrivés au sommet du 6 eme col a 8h50, photo et descente a Mag2 sur Guillestre , puis direction Briançon dans la vallée . Beaucoup de camions nous accompagnent et nous font déja regretter les fabuleux paturages Italiens quittés .
Il est 12hoo , Briançon et Le col d'Izoard, alt 2360m s'annoncent et 1000m de d+ reste a gravir.
L'izoard sera impitoyable et sans pitié pour Edouard et moi même. J'avais prevenu le "cabri " des possibles allucinations apres preque 30h sans sommeil depuis notre départ d'Orpierre et qu'il fallait s'arreter d'urgence sur le bas côté 15' si des apparitions arrivaient afin de récuperer de la lucidité et éviter tout accident dramatique avec les motos , les vélos, les voitures nombreuses qui descendent le col.
Allez , Un coup de pédale apres l'autre comme un mouvemement de pioche et Il est 13h20 pour la photo finish a l'Izoard des 7 cols
avec l'énorme satisfaction du job reussi.
On prend le temps de prendre une collation pour requinquer toute l'equipe afin d'assurer en sécurité la descente tres technique de l'Izoard.
L'arrivée au point de départ se fait a 14h09, soit une réalisation du défi en 25h58 ce qui nous classe dans la catégorie de " maïtre" de la confrerie.
Une belle satisfaction de rentrer dans ce défi de légende.
24h apres cette réalisation ,déja une analyse des compétences et erreurs commises sont faites afin de rentrer dans la catégorie "grand maitre " a la prochaine tentative .
Un grand remerciement a l'assistance infaillible d'Alberto et de Valentina sans quoi on n'aurait pu aller au bout de nous même.

Bon , Edouard , "le cabri des montagnes", l'élève vttiste de notre beau village d'Orpierre que tu a été , a dépassé désormais le maïtre. C'est la loi de la vie et du sport et je l'accepte bien vonlontier . L'avenir est devant toi avec plein de promesses sportives et d'aventures qui s'annoncent tres riches.
A très bientôt pour de nouveaux défis
a venir . THE MUNGA , en afrique du sud arrive fin novembre si la situation sanitaire se calme.
N'oubliez pas la devise .
"Ne limite pas tes defis, défie tes limites ."
"Rêve , Ose , Fonce".
#confreriedes7majeurs #rideACME